Amélioration de l’étiquetage énergétique de l’UE !

Pour être plus compréhensible des consommateurs, ouvrir la voie à des produits plus innovants et économes en énergie, le système d’étiquetage énergétique actuel valable en Europe va progressivement être remplacé.

Créées en 1994, les étiquettes énergétiques de l’UE ont permis d’orienter le choix des consommateurs vers des produits moins énergivores, mais aussi moins coûteux en raison de leur durée de vie.

Dans le système d’étiquetage que nous connaissons, les appareils sont classés sur une échelle allant de A à G en fonction de la quantité d’énergie qu’ils consomment.

  • Les appareils classés A (verts) sont les plus économes,
  • Les appareils classés G (rouges) sont les plus énergivores.

Une volonté de flécher vers les produits les moins énergivores

Au fil des années, l’efficacité énergétique des produits classés A s’est améliorée, faisant émerger les catégories A+, puis A++, et enfin A+++. Les produits classés de D à G, sont quant à eux devenus pratiquement inexistants sur le marché.

Toutefois, la différenciation entre les catégories A++ et A+++ n’est pas toujours évidente à réaliser pour les consommateurs. Afin que les consommateurs continuent d’acheter de nouveaux produits, économes en énergie et que, parallèlement, l’industrie développe de nouveaux produits toujours le moins énergivore possible, il est apparu nécessaire de mettre en place un système simplifié et de revenir à une échelle allant de A à G. Toute nouvelle étiquette énergétique est conçue de manière à ce que la nouvelle catégorie A soit, dans un premier temps, vide afin de laisser une marge de manœuvre à l’innovation et au développement de nouveaux modèles plus économes en énergie. Des exceptions sont prévues, par exemple, les modèles qui ne sont plus fabriqués et déjà mis en rayons pourront conserver leur ancienne étiquette. Ce nouveau système d’étiquetage énergétique de l’UE comprend également un accès pour le public à une base de données européennes sur les produits et les nouvelles règles d’écoconception, comme le droit des consommateurs à la réparation des produits (ex : la disponibilité de pièces de rechange).  

Une nouvelle nomenclature depuis le 1er mars 2021

Ainsi, depuis le 1er mars 2021, la nouvelle échelle de A à G s’applique aux produits suivants :

  • Réfrigérateurs;
  • Lave-vaisselle;
  • Lave-linge;
  • Téléviseurs.

Les étiquettes énergétiques des sources lumineuses, comme les ampoules électriques, seront elle aussi remaniées mais seulement à compter du 1er septembre 2021, et d’autres groupes de produits suivront bientôt.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *